Courage Damien !

Après le départ des familles, Damien, un ami de Cécile vient prendre le relais pour nous éviter de sombrer dans la tristesse. Il arrive le 10 février à Lima et, comme nous connaissons bien la ville, nous lui faisons nous-mêmes la visite guidée. Une fois remis du décalage horaire, nous partons tous trois aussitôt pour Huaraz, petite ville située à 6h de route au nord de Lima, dans les montagnes. Et oui, Damien est aussi venu ici pour relever un défi : suivre Incahuella dans ses exploits !

Huaraz se situe à 3080m d’altitude, entre la Cordillère Noire (côté Pacifique) et la Cordillère Blanche (côté Andes), dont les sommets enneigés se dressent jusqu’à 6768m au-dessus du niveau de la mer.

Ames charitables, nous laissons à Damien une journée pour s’acclimater à l’altitude et se défaire de son léger mal de crâne. Dès le lendemain, nous partons pour une rando niveau facile : Point de départ à 3900m avec pour objectif rallier la Laguna 69, à 4800m. En résumé, 900m de dénivelé positif ; une vraie broutille pour Incahuella ! Pendant que nous préparons cette balade, nous rencontrons Mathieu et Yohan, deux surfeurs aguerris curieux de nous accompagner en montagne. Nous partons donc tous les cinq de bon matin pour cette promenade de santé dans le Parc National Huascaran. Les premiers kilomètres se font dans la joie et la bonne humeur… puis doucement, l’écart se creuse. Pendant qu’Incahuella gambade dans les herbes hautes, les garçons ont le pas de plus en plus lourd et le souffle court. Les pauses se font plus fréquentes et plus longues…  Avant les derniers 200m de grimpette, nous cachons tous nos sacs derrière les rochers histoire de nous alléger un peu. C’est ainsi qu’Incahuella fait une échappée digne de Lans Armstrong dopé à mort et laisse sur place ses trois apprentis randonneurs livides et en crise d’hypoglycémie… Est-ce notre condition physique exceptionnelle, ou bien l’altitude et le manque d’oxygène qui affectent les garçons, ou peut-être un peu des deux ?

Magnanimes, nous les attendons tout de même en cours de route pour rejoindre le sommet tous ensemble. Epuisés (les garçons), mais heureux (tout le monde), nous posons devant cette magnifique lagune glaciaire pour immortaliser leur premier 4800m ! Malheureusement, ils  ne sont pas encore au bout de leurs peines puisqu’il nous faut maintenant redescendre…  A l’évidence, à ce rythme, nous n’arriverons jamais à temps à la cabane des gardes pour récupérer notre tente et monter le camp. Incahuella part donc en éclaireur, laissant nos champions à la traine. Et heureusement pour tout le monde, une fois ayant rejoint la route, Incahuella dégote même un véhicule qui nous épargne à tous, les trois heures de marche restantes. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, le supplice n’est pas encore terminé car ce mini-van nous infligera quelques 45 minutes de tape-cul-tape-tête interminables !

Après avoir monté le camp et avoir pris un certain nombre de Doliprane ou Efferalgan (les garçons – pour soulager leur mal de crâne), nous préparons un diner reconstituant et arrosé de vin rouge car pour rire, nous avions dit à Matthieu et Yohan que nous leur prêtions une tente en échange d’une bonne bouteille de rouge. Nous ayant prises au pied de la lettre, Yohan s’est tout de même trimballé son litre de vin pendant toute la rando ! Ce dernier a fini de les assommer et nous sommes donc tous partis retrouver Morphée jusqu’au lendemain.

Bref, nous saluons la performance de nos trois compagnons de rando qui ont tout de même réussi à braver cette supposée « balade de santé » qui était en réalité plus dure que prévu… Chapeau-bas messieurs !

PS : A suivre, l’épisode 2 des aventures de Damien & Incahuella au Pérou ;)

Miam-miam ! Damien est arrivé les bras chargés de cadeaux ! Miam-miam !
Visite guidée de Lima
...c Au Pérou, ils boivent tous du Inca Kola... ...c'est jaune et ça a des bulles !
Vue pendant le pique-nique fromage/saucisson
Tenue de soirée
Mathou avait tout prévu pour embéter Carlos ! Sons, lumières et jeux aux Parc des Fontaines Mathou avait tout prévu pour embéter Carlos !
Drôles de dames
De gauche à droite : Damien, Mathou, Mathieu et Yohan Prêts à en découdre ! De gauche à droite : Damien, Mathou, Mathieu et Yohan
3900m... Des débuts plutôt faciles 3900m...
Au fond le Huascaran, 6768m Ca laisse le temps de profiter du paysage Au fond le Huascaran, 6768m
4100m Ca se complique... 4100m
Vivre d'air pur et d'eau fraîche
4500m Damien tu deviens pâle... 4500m
Le Pisco, 5752m. Bravo Apolline ! L'appel des sommets Le Pisco, 5752m. Bravo Apolline !
4600m Premier plateau 4600m
Cécile et Palomité pètent la forme - 4600m Pendant ce temps-là... Cécile et Palomité pètent la forme - 4600m
4800m tout de même C'est nous les meilleurs ! 4800m tout de même
Même Palomité, notre mascotte, l'a fait !
Sur le chemin du retour
3400m Ouf, enfin arrivés ! 3400m
Allez, on va se coucher ;)
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
Cette entrée a été publiée dans Nouvelles, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Courage Damien !

  1. MOzart dit :

    Salut les filles,

    Il aurait du me demander avant Damien….. C’est pas le premier garçon à qui Cécile met une pouille! Surtout en troisième mi-temps;o) Après un entrainement digne des forces spéciales et délivré par Sara Conor elle même (qui à tout de même 3 tèrminators à son actif…enfin bref vous connaissez l’histoire…) Il avait aucune chance le Damien…

    MOz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>