La chance nous sourit

Nous sommes le 15 avril et nous atterrissons à l’aéroport Princess Juliana, dans la partie néerlandaise de l’île. Saint Martin est effectivement scindée en deux zones dont une française. Cette situation particulière a créé un flou juridique, permettant à un certain nombre de personnes peu recommandables de venir s’adonner aux crimes en tout genre. Mais revenons-en à nos moutons, nous descendons de l’avion, et s’en suivent tamponnage de passeports et récupération de nos bagages, complètement défoncés ! Un à un, nous retrouvons les morceaux de notre tente sur le tapis roulant, et nos sacs saucissonnés avec du scotch. Les douanes étatsuniennes sont visiblement passées par là… Le contrôle à Guayaquil n’était semble-t-il pas suffisant, et cette fois-ci la fouille des sacs ne s’est pas faite sous nos yeux. Résultat : une veste goretex perdue. Tant pis on relativise, de toute façon, nous n’avions pas dépensé un sou pour notre matériel… Puis nous demandons à la ronde si quelqu’un connait un hôtel pas cher. C’est Sylvie qui nous répond et nous propose de la suivre où elle a réservé une chambre, dans le centre-ville de Marigot. Nous sautons dans un taxi ; 30 euros la course, un tarif de nuit à 20h, bienvenue en France ! Pendant le trajet, nous sommes subjuguées et restons bouche-bée devant une croix verte lumineuse. Oh mais oui biensûr, c’est une pharmacie ! Et là, la BNP, puis La Poste, et…puis… wahh… quel choc de revoir tous ces logos que nous avions presque oubliés mais qui ressurgissent à toute vitesse de notre mémoire !

A peine installées dans notre nouvelle chambre, Sylvie passe un coup de fil et toque à notre porte « Les filles, vous êtes prêtes ? On va diner chez un ami ! » Jean-François débarque alors avec sa voiture, direction Grand-Case. Nous arrivons chez lui, véritable havre de paix avec ses petits bungalows les pieds dans l’eau. Autour de la table patientent une dizaine de marins affamés et assoiffés ; nous prenons donc place à leurs côtés et passons une excellente première soirée aux Antilles. Nous retrouvons tout ce beau monde le jour suivant, et la chance nous sourit encore une fois puisque Pimpi, Grazia et Jean-François nous proposent de nous joindre à eux pour une croisière de quatre jours dans les îles du coin. Dès le lendemain, nous prenons donc nos quartiers sur le « deux-pigeons », le catamaran de Marc. Le temps de faire les courses et que tout le monde s’installe à bord, et nous partons pour Dog Island, notre première escale. Une plage paradisiaque nous tend les bras, avec une eau à presque 27°C (un peu fraîche pour les locaux, à point pour nous). Des moments forts de cette croisière, nous citerons : Les poussins de fous écrasés sous le poids de leurs mères très protectrices (n’y voyez aucune allusion…) ; notre première soirée à Saint-Barth où nous avons retrouvé Sylvie ; la fois où nous avons cru trouver une Rolex dans le sable, mais ce n’était qu’un clou (St Barth est tout de même LE repère pour milliardaires) ; la matinée pendant laquelle Marc nous a demandé « Vous voulez manger des langoustes ce midi ? Ok ! » Et il est parti en pêcher cinq ; la patience de Marc et JF pour nous enseigner les premiers rudiments de la voile ; la plage qui a subitement disparu dans la nuit noire aux yeux de JF alors qu’il était parti chercher Marc en zodiac; les discussions à bâtons-rompus avec toute la troupe ; les plats de pâtes préparés par nos deux chefs italiens, Pimpi et sa mère Grazia : et quand même le soleil, les plages de sable blanc et les eaux turquoises des Antilles !

Nous terminons tous ensemble cette excursion par un diner aux Lolos, les restaurants antillais bon marché qui offrent ribs et autres grillades en quantité. Nous en profitons pour dire au revoir à ceux que nous ne reverrons pas, car si tout va bien, nous embarquons le lendemain sur le voilier qui nous ramènera en France.

La case de JF !
Ca lézarde
Jeux de lumières à Grand-Case
Hamac and cocktails !
Bienvenue chez Marc !
Allez hop on y va, c'est l'aventure !
La plage paradisiage de Dog Island
Maman et bébé fous
C'est chou un fou !
Nature irrésistible
Corail psychédélique
Ca va les potes ?
Le cata de Marc
Un drame s'est joué par là !
Fleurs du cactus "Coussin de grand-mère"
Pimpi cherche son sky
Jeff et son portable, un vrai ado !
Colombier sur St Barth
Y a de quoi rêver !
On prend un ri
Sable blanc et cocotiers
Arrivée à Saint Barth
L'aéroport de St Barthélémy
Apéro avec Sylvie
Georgetboat on St Barth
Yeah des langoustes !!!
Ce midi c'est langoustes...
... Et des oursins !
Une sterne en vol
Adepte du kite surf
On s'est vite fait le pied marin
Un bain équin
Le soleil se couche sur Grand-Case

  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
Cette entrée a été publiée dans Nouvelles, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>